Troisième mandat : La réponse formelle de Mimi !

Ces dernières semaines, beaucoup de membres de la majorité ont indiqué qu’au sens de la dernière constitution, le chef de l’Etat n’a effectué qu’un premier mandat pour l’instant. Une thèse balayée par Mimi Touré. L’ex premier ministre qui prenait part à un panel sur la limitation des mandats constitutionnels, s’est voulue claire.

«Un choix constitutionnel a été effectué lors du référendum du 20 mars 2016. Et à cette occasion, le Sénégal a modifié sa constitution, limitant le mandat résidentiel à deux mandats consécutifs, avec une précision importante qui était, à l’époque, clairement voulue qui précise, à l’article premier, que la durée du mandat du président est de 5 ans. La phrase qui suit c’est que ‘‘nul ne peut exercer deux mandats consécutifs’’.

Donc le président actuel, le président Macky Sall, a été réélu le 24 février 2019 et il a affirmé à de nombreuses reprises qu’il effectuait son second et dernier mandat notamment sa dernière déclaration qui datait du 31 décembre 2018 donc au Sénégal la question est derrière nous.

La question ne se pose pas. Ce qui est attendu dans le continent et partout ailleurs c’est le respect de la constitution, c’est le gage de la stabilité des pays c’est ce qui est attendu par la populations africaine dont 70% est âgée de moins de 35 ans.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *